Notre sélection

RENAULT CAPTUR 1.5 DCI 90 Energy EDC Intens

XX XXX € Prix de vente conseillé : 17480 €
  • 09/2018
  • 15391 km
  • Diesel
  • C02 : 101 g
  • Automatique
  • Gris Platine

Actualités

renaissance diesel
Face au durcissement des normes européennes sur les émissions de CO₂ des véhicules, les...
En savoir plus
Immatriculation des voitures importées
Depuis octobre 2018, grâce à la réforme PPNG, les professionnels de la vente automobile...
En savoir plus
Actu prime à la conversion
Les décrets d'application de la prime à la conversion ont été publiés le 28 décembre 2018...
En savoir plus

Normes CO₂ : vers une renaissance du diesel ?

renaissance diesel
18/10/2019
Face au durcissement des normes européennes sur les émissions de CO₂ des véhicules, les constructeurs pourraient favoriser la vente des moteurs diesel.
Partager ce billet sur Facebook Partager ce billet sur Twitter

De nouvelles restrictions en 2021

Pour lutter contre le réchauffement climatique, les autorités européennes se montreront plus sévères envers les constructeurs d’automobiles. A partir de 2021, les véhicules neufs vendus en Europe ne devront pas dépasser les 95 grammes d’émissions de CO₂ au kilomètre.

Les enjeux économiques sont de taille, puisque les constructeurs s’exposent à une amende de 95 € par gramme de CO2 supplémentaire et par voiture vendue. La note pourrait ainsi être extrêmement salée : entre 1 et 3 milliards d’euros de pénalité sont estimés selon les constructeurs.

Des véhicules diesel pour assurer la transition

Pour respecter ces normes et orienter leurs clients vers le choix du véhicule hybride ou électrique, la plupart des grands groupes automobiles retirent d’ores et déjà les véhicules les plus gourmands de leur catalogue. Mais le passage d’une voiture essence ou diesel à un véhicule électrique a un coût et génère des incertitudes (l’autonomie faible, la provenance de l’électricité et le bilan carbone restent des points faibles), et la transition risque de prendre du temps.

Comment faire dans ce cas ? Pour de nombreux experts, les constructeurs automobiles ont tout intérêt à favoriser la vente de véhicule à moteur diesel, devenu aussi “propre” que l’essence d’après plusieurs expertises. Le gouvernement a d’ailleurs commandé une étude comparative afin que les véhicules diesel puissent prétendre à la vignette Crit’AIr 1.

Sur la question des émissions de carbone, le diesel est meilleur élève que l’essence. Un moteur diesel consomme en effet 15 à 20% de carburant en moins qu’un moteur essence. De ce fait, les rejets de CO₂ sont plus faibles. 

Découvrez nos voitures diesel 

occasion diesel

Quels effets sur le marché d’occasion ?

Depuis le scandale du Dieselgate en 2015, les ventes de véhicules diesel sont à la peine. Sur les sept premiers mois de 2019, le marché automobile enregistre 58% de ventes de véhicules essence, 34% de diesel, 5,3% d’hybride 1,8% de voitures électriques et 0,1% de moteurs éthanol. 

Mais la tendance entre diesel et essence pourrait s’inverser avec l’arrivée de ce nouveau règlement européen, avec notamment la mise en place des normes WLTP dès 2020 et l’application d’un nouveau barème Malus toujours plus sévère.

Les véhicules diesel d’occasion pourraient ainsi retrouver une plus large clientèle dans les années suivant l’entrée en vigueur de ces normes. Les véhicules hybrides eux, continuent de convaincre les consommateurs, mais dans des proportions plus restreintes. Sur le marché de l’occasion, seulement 31 000 véhicules électriques se sont écoulés en 2018.

Les clients, eux, continuent de faire confiance aux professionnels pour l’achat de voitures d’occasion, notamment grâce aux labels de distribution qui garantissent un certain niveau de prestation au moment de la vente. Avec tous ces paramètres, le diesel a toutes ses chances pour séduire à nouveau, au moins quelque temps.

Haut de page

© NBA Pro 2019  |  Créé par StartUp creation site